Thursday - May 24, 2018

Weather: -273°C

 

Deux Rwandais condamnés en France pour génocide

07 juillet 2016 Auteur  Echos du Rwanda
Tito Barahira et Octavien Ngenzi Internet

Deux anciens bourgmestres ont été condamnés à la prison à vie mercredi par la Cour d’assises de Paris. Ils ont été reconnus coupables de génocide et de crimes contre l’humanité.

Tito Barahira et Octavien Ngenzi étaient soupçonnés d’avoir été des donneurs d’ordre lors de massacres perpétrés en 1994 dans l’ancienne commune de Kabarondo (aujourd’hui secteur du district de Kayonza, province de l'Est) dont ils ont été bourgmestres successivement.

La Cour d’assises a jugé les deux hommes coupables de génocide et de crimes contre l’humanité pour «une pratique massive et systématique d’exécutions sommaires» en application d’un «plan concerté tendant à la destruction» du groupe ethnique tutsi. Elle les a condamnés à la réclusion criminelle à perpétuité.

Cette condamnation intervient quelques mois après celle du capitaine Pascal Simbikangwa à 25 ans de prison. Le Collectif des parties civiles pour le Rwanda et l’association française Survie se sont félicité du verdict. Un des avocats de la défense a, pour sa part, évoqué la probabilité d’interjeter appel.

Connectez-vous pour commenter